le 5 juillet 2016
Un salarié français sur deux prêt à partir à l’étranger pour le « bon » travail

Quitter la France pour décrocher le travail tant espéré ? Les salariés français sont pour le moins partagés. Un salarié français sur deux (50 %) serait prêt à déménager à l’étranger pour y occuper l’emploi qui lui plaît, selon la dernière étude Randstad Workmonitor.

Menée dans 34 pays en janvier 2016, l’enquête a interrogé en France un panel de 1 000 employés âgés de 18 à 65 ans. Il en ressort que 18 % quitteraient sans hésiter l’Hexagone pour l’emploi de leur rêve tandis qu’un tiers (32 %) le ferait volontiers. Inversement, la perspective de franchir les frontières pour avoir le « bon job » laisse indifférent la moitié des salariés interrogés (50 %). L’étude Randstad Workmonitor révèle que c’est en Inde et au Mexique que les salariés seraient les plus nombreux (85 % dans les deux cas) à sauter le pas pour occuper la bonne situation professionnelle. Fait intéressant, à l’exception du Japon, les seuls pays dans lesquels une majorité de salariés (plus de 50 %) ne seraient pas prêts à vivre à l’étranger, même pour le bon emploi, se trouvent tous en Europe.

  Re.sources_Dataviz-WorkingAbroad_v2