le 24 septembre 2012
4ème édition du Baromètre Randstad des salaires non cadres

Lors du premier semestre 2012, les salaires des non cadres ont progressé de 2,2% en glissement annuel, un rythme de progression plus faible qu’en 2011 (2,4%), selon le dernier baromètre Randstad. La particularité de cette étude : s’appuyer non sur des éléments « déclarés », mais sur des salaires réels et constatés, extraits de 1,7 million de fiches de paie.
Dans un contexte économique marqué par la montée du chômage et une croissance en berne, cette hausse modérée s’explique avant tout par la revalorisation du salaire minimum, qui a atteint 2,1% au terme de l’année 20111 . Les non cadres ayant des rémunérations relativement proches du SMIC, toute variation de ce dernier a des répercussions directes sur leur salaire. Les salaires non cadres ont d’ailleurs évolué au premier semestre 2012 dans une fourchette comprise entre +4,4% au dessus du SMIC pour les ouvriers non qualifiées (1.460 euros bruts en moyenne) et +22,6% au dessus du salaire minimum pour les professions intermédiaires (1.714 euros bruts en moyenne). Le salaire moyen d’un non cadre au premier semestre 2012 s’établit à 1.495 euros bruts mensuels.
Enfin, le BTP demeure le secteur le plus rémunérateur (1.581 euros bruts en moyenne) tandis que l’industrie enregistre la plus forte progression salariale, +2,4% sur un an.