le 1 septembre 2015
Baromètre Expectra des salaires cadres – En 2015, léger frémissement du salaire des cadres : + 1,2 % par rapport à 2014

Paris, le 31 août 2015 – Les cadres ont vu leur rémunération augmenter de 1,2 % cette année par rapport à 2014, selon la 13ème édition du baromètre Expectra, une étude basée sur les salaires réels extraits de 68 780 fiches de paie. Cette progression, bien que supérieure à celle enregistrée l’an passé (+ 0,9 %), signale un léger frémissement. Et ce, en dépit d’un contexte macroéconomique marqué par un chômage toujours élevé et des perspectives de croissance du PIB somme toute assez timides (+ 1 % en 2015 selon les prévisions du gouvernement). Dans ce contexte, la modération salariale reste de mise. Autre signe de l’absence de dynamisme des salaires cadres, les disparités sectorielles se resserrent davantage cette année. Un demi-point seulement (0,5) – contre 0,9 l’an passé – sépare la filière Ingénierie & Industries, la mieux revalorisée avec une hausse de 1,4 %, de la filière Commerce & Marketing, créditée de la plus faible augmentation constatée en 2015, avec + 0,9 % seulement. L’étude, enfin, se penche de nouveau sur les salaires des cadres en région et bénéficie cette année de l’analyse des experts de RegionsJob, partenaire de l’édition 2015 du baromètre Expectra des salaires cadres.

« Après une hausse de 0,5 % en 2013 et 0,9 % l’an passé, la fiche de paie des cadres progresse pour la troisième année consécutive en 2015, avec une hausse de 1,2 %. Même si l’augmentation est modeste, elle confirme une tendance haussière qui s’inscrit dans le sillage d’une conjoncture qui devrait être marquée par un léger rebond de la croissance cette année. Si la prudence est de mise au regard des indicateurs macroéconomiques, somme toute encore modestes, l’analyse détaillée des hausses de salaire des cadres laisse espérer un regain de confiance dans les entreprises. Les plus fortes revalorisations salariales se concentrent en effet sur les ingénieurs, spécialisés en R&D notamment. Ces résultats témoignent d’une volonté de réamorcer la pompe à investissement qui, si elle se diffuse dans le reste de l’économie, devrait à moyen terme profiter à l’ensemble des cadres », déclare Christophe Bougeard, directeur général d’Expectra.