le 2 octobre 2015
Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2015 : baisse des effectifs en vue dans les collectivités locales en 2015

Paris, le 2 octobre 2015 – En 2015, les collectivités qui vont réduire leurs effectifs (26 %) sont plus nombreuses que celles qui vont les augmenter (10 %), selon le baromètre RH des collectivités locales, une étude du Pôle public de Randstad menée en ligne du 13 mai au 22 juin 2015 auprès de 604 collectivités (communes et intercommunalités). Ce résultat, inédit depuis le lancement du baromètre RH en 2012, laisse entrevoir un recul des effectifs dans la fonction publique territoriale. Un tournant majeur à l’heure où l’Etat est engagé dans une deuxième année consécutive de baisse des dotations versées aux collectivités. Débutée en 2014, la baisse de la DGF – dotation globale de fonctionnement – devrait représenter un manque à gagner de 28 milliards d’euros d’ici 2017, dont 15,8 milliards d’euros pour le seul bloc communal. Ce manque de ressources devrait influencer la politique de gestion des ressources humaines (GRH) de plus de huit collectivités sur dix (86 %), révèle l’étude, réalisée en partenariat avec l’association Villes de France et La Gazette des Communes. Autre résultat significatif, la part des communes constatant une dégradation de leur climat social (43 %) est en forte hausse sur un an (+ 15 points).

« Les quelque 1,95 million agents de la fonction publique territoriale exercent une mission de service public qui renvoie au quotidien des Français (crèches, écoles, équipements sportifs et culturels, prestations de solidarité, politique de formation, etc.). Pour autant, le contexte budgétaire dans lequel ils évoluent se tend. En cause notamment, la baisse des dotations de l’Etat. Mais malgré cette baisse des crédits, les collectivités ont vu leurs dépenses de fonctionnement augmenter de 2,3 % en 2014, une hausse tirée par la forte progression des frais de personnel, à 4,1 %, là où leurs dépenses d’investissement ont reculé de 6,5 %. Or, selon le baromètre RH 2015 du Pôle public de Randstad, les collectivités projetant de réduire leurs effectifs sont plus nombreuses que celles souhaitant les augmenter. Ce fait nouveau traduit une prise de conscience. Les collectivités semblent désormais prêtes à ne plus faire de l’investissement la seule variable d’ajustement », déclare Patrick Monbrun, directeur du Pôle public de Randstad.