le 10 juin 2015
Implantation, filière, salaire : Les nouveaux territoires de l’aéronautique

Paris, le 10 juin 2015 – A la faveur de la 51ème édition du Salon du Bourget, du 15 au 21 juin, Randstad dresse un panorama territorial du secteur aéronautique. L’année 2014 a une nouvelle fois été une année record en termes d’emplois : ce secteur, qui employait 180 000 salariés l’an passé, a permis de recruter 10 000 personnes avec, à la clé, 2 000 emplois nets créés1 . Cette bonne santé, maintenue année après année, profite à de nombreux bassins d’emploi. Si quatre régions (Ile-de-France, Aquitaine, Midi-Pyrénées et Provence-Alpes-Côte d’Azur) concentrent plus de 75 % des effectifs du secteur, de nombreux territoires, moins connus, émergent en appui sur des spécialités développées dans le sillage de l’aéronautique. Des nouvelles Implantations aux filières en développement en passant par les salaires, Randstad passe en revue ces territoires inédits de l’aéronautique.

« La bonne santé du secteur aéronautique contribue à dynamiser l’industrie de pointe française, et avec elle de nombreuses entreprises. En appui sur des filières émergentes, comme par exemple le démantèlement des avions, de nouveaux territoires profitent de cette dynamique pour développer des pôles de compétences et ainsi attirer une main d’œuvre très qualifiée et donc bien rémunérée. L’aéronautique est en effet l’un des secteurs industriels qui affiche les salaires les plus élevés selon le baromètre des salaires Randstad », détaille Laurent Duverger, manager du centre expert aéronautique de Randstad.