le 2 mars 2017
Le groupe Randstad France prévoit d’embaucher 1 000 salariés en CDI intérimaire en 2017

Alors que le CDI intérimaire fête ses trois ans le 6 mars prochain, le groupe Randstad France prévoit de recruter 1 000 salariés en CDI intérimaire (CDI-I) sur l’ensemble de l’année 2017 – autant qu’en 2016. Le groupe, qui comptait près de 3000 CDI intérimaires dans ses rangs fin 2016, devrait ainsi porter ses effectifs à 4000 au terme de l’année 2017. Soit un total supérieur à l’ambition du groupe, énoncée en 2014, de compter 3 000 CDI intérimaires en 2017. Ces chiffres témoignent du succès rencontré par le dernier-né des contrats de travail, devenu un symbole de la flexisécurité à la française

« Dès 2011, le groupe Randstad France avait pris position pour que soit créé un nouveau contrat de travail permettant d’embaucher en CDI certains salariés intérimaires. L’objectif était double. Il s’agissait autant de fidéliser nos salariés intérimaires que de donner corps, en France, à cette fameuse flexisécurité que chacun appelait de ses vœux sans jamais la voir se concrétiser. Pari réussi. En conjuguant sécurité et flexibilité au bénéfice partagé des salariés et des entreprises, il apporte aux premiers les avantages associés à l’emploi durable et aux seconds la souplesse nécessaire à leur compétitivité. Aujourd’hui, trois ans après le 6 mars 2014, date de naissance officielle du CDI intérimaire, Randstad est très fier de compter dans ses rangs plus de 3 000 salariés en CDI intérimaire, au-delà de notre ambition. Cette réussite rappelle aussi notre capacité à apporter des réponses concrètes à la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires », déclare François Béharel, président du groupe Randstad France.