le 20 mai 2013
Le lundi de Pentecôte, un jour férié comme les autres

Redevenu férié en 2008, le lundi de Pentecôte n’est plus nécessairement, depuis cette date, la journée nationale de solidarité au bénéfice des personnes âgées et handicapées. Le rétablissement par le Parlement du caractère chômé du lundi de Pentecôte n’a pas pour autant rendu caduque le principe de la journée de solidarité – laquelle devrait, selon la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), rapporter 2,45 milliards d’euros en 2013, destinés en partie à financer des maisons de retraite. Simplement, comme le rappelle la CNSA, « les modalités d’accomplissement de cette journée sont fixés par accord d’entreprise ou d’établissement ou à défaut par accord de branche ». Les entreprises ayant la main libre sur l’organisation de la journée de solidarité, quelle est la réalité de l’emploi le lundi de Pentecôte ? Une étude inédite, conduite par Randstad, révèle une baisse continue de l’activité ces dernières années. Autrement dit, les salariés français sont de moins en moins nombreux à travailler en cette journée.