le 8 janvier 2013
Les ministres Michel Sapin et Najat Vallaud-Belkacem rencontrent des salarié-e-s de Randstad au siège du groupe

Lundi 7 janvier, le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Michel Sapin, et la ministre des Droits des Femmes, porte-parole du Gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, se sont rendus au siège du Groupe Randstad France à Saint-Denis.

De g. à d. : François Béharel, Najat Vallaud-Belkacem, Michel Sapin et Abdel Aïssou – Crédit photo: Pascal Versaci


Ils y ont rencontré des salarié-e-s du groupe afin d´échanger avec eux sur les engagements de Randstad en matière d’égalité professionnelle et de lutte contre les discriminations au travail, notamment celles liées à l´orientation sexuelle. Parmi les exemples présentés figure la politique salariale mise en place dans le cadre de l’accord égalité professionnelle signé en décembre 2011 avec les partenaires sociaux, et qui permet de réduire les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes. S’agissant de la lutte contre l’homophobie au travail, la discussion s’est notamment engagée autour du Quick-scan, un outil d’autodiagnostic des pratiques RH en matière de non-discrimination des personnes LGBT* au travail et du congé « parentalité » dont bénéficient chez Randstad les couples de même sexe. Alors que Mme Najat Vallaud-Belkacem est depuis la rentrée en charge d’une mission de lutte contre l’homophobie, le choix des ministres de rendre visite aux salarié-e-s de Randstad sur leur lieu de travail témoigne de la maturité des actions du groupe relatives à la lutte contre toutes les formes de discrimination. « La visite du ministre du Travail et de la ministre des Droits des Femmes au siège du Groupe Randstad France est un honneur et un encouragement. Elle signale l´exemplarité des engagements de Randstad en matière de lutte contre toutes les formes de discrimination. Ce combat, nous le menons dans le souci constant de traduire nos valeurs en actes concrets. Ainsi nous avons coproduit, et mis gratuitement à disposition de toutes les entreprises, le Quick-scan, un outil d’autotesting pour la prévention des discriminations liées à l’orientation sexuelle. Cette manière de pratiquer les ressources humaines par la preuve est à nos yeux indispensable pour bâtir une société de l´égalité des chances réelle », a déclaré Abdel Aïssou, directeur général du Groupe Randstad France. Plus tôt dans la journée, le groupe avait signé au ministère des Droits des Femmes à Paris la Charte d´engagement LGBT de l’association L´Autre Cercle, qui fixe un certain nombre de bonnes pratiques en matière de lutte contre les discriminations des personnes LGBT dans l´emploi.