le 14 mai 2014
L’Institut Randstad et l’OFRE présentent leur deuxième étude sur le fait religieux en entreprise : 75 % des salariés appellent les employeurs à traiter les demandes à caractère religieux comme des demandes pour motif personnel

L’Institut Randstad et l’Observatoire du Fait Religieux en Entreprise (OFRE) présentent pour la deuxième année consécutive les résultats d’une étude commune sur le fait religieux en entreprise. Cette nouvelle étude vient compléter les premiers résultats de 2013 et précise l’attente des salarié(e)s : pour eux, la religion n’est pas tabou mais ils sont en attente d’un fonctionnement neutre de leur entreprise. En effet, 72,6 % des personnes interrogées considèrent que les demandes à caractère religieux doivent être traitées comme des demandes pour motifs personnels. Les résultats présentés ici s’appuient sur une enquête conduite entre le 1er et le 26 février 2014 auprès de quelque 1 300 DRH et RRH, managers et salarié(e)s.