le 29 août 2016
Malgré une reprise fragile en 2016, le salaire des cadres accélère : + 1,7 % par rapport à 2015

Les cadres ont vu leur rémunération augmenter de 1,7 % cette année par rapport à 2015, selon la 14ème édition du baromètre Expectra, une étude basée sur les salaires réels extraits de 74 520 fiches de paie. Cette revalorisation, la plus forte depuis 2012, signe une sixième
année de hausse consécutive du salaire des cadres. Mais malgré cette performance flatteuse, la revalorisation 2016 de leur fiche de paye est de nouveau modérée – elle avait atteint 1,2 % en 2015. Aussi peut-on parler de bonne tenue « relative » du salaire des cadres. La faute à une reprise aux accents encore incertains, qui tarde à produire des effets concrets. La croissance du PIB, après un premier trimestre convaincant (+ 0,7 %), a en effet stagné (+ 0 %) au deuxième trimestre, selon des chiffres provisoires de l’Insee. Sur le front de l’emploi, le chômage n’a amorcé qu’un recul timide, accréditant le sentiment d’une conjoncture poussive. Dans ce contexte, les entreprises
restent attentistes et continuent de jouer la carte de la modération salariale.

« Les salaires cadres ont augmenté de 1,7 % en 2016 contre 1,2 % un an plus tôt, selon le dernier baromètre Expectra. Cette accélération en douceur s’inscrit dans le sillage d’une conjoncture attendue en légère hausse : la croissance du PIB devrait atteindre 1,5 %, soit une progression de 0,3 point par rapport à 2015. Mais même orientée à la hausse, la conjoncture manque cette année encore de vigueur pour avoir un effet d’entraînement significatif sur les rémunérations. Au sein de l’encadrement, un secteur se distingue toutefois : les trois plus fortes revalorisations, toutes supérieures ou égales à 6 %, bénéficient à des métiers relevant de l’Informatique et des Télécoms. Ceux-là mêmes qui sont en première ligne face à la digitalisation de l’économie », déclare Christophe Bougeard, directeur général d’Expectra.