le 20 mars 2012
Métier pénurique : les soudeurs attisent les convoitises

L´industrie est essentielle à la bonne santé de l’économie française. Pourtant, nombre d´obstacles continuent d´entraver la compétitivité de ce secteur. La pénurie de compétences est l´un d´entre eux. Et il concerne tout particulièrement les soudeurs. Qu´il s´agisse du nucléaire, des chantiers navals, de l´aéronautique ou encore des installations électriques, le soudeur est au cœur de la production. Mais alors que l´Hexagone compte entre 50 000 et 60 000 soudeurs en activité, il faudrait au moins 3 000 professionnels supplémentaires pour répondre aux besoins des entreprises. Pourquoi une telle pénurie ? Le métier, qui peine à attirer les jeunes, souffre d´un déficit de formation : aujourd´hui, il n´existe plus de formation de soudeur au sein de l´Education nationale. Plus que jamais, le métier doit être revalorisé. C´est pourquoi Randstad lance la 5ème édition du championnat de soudure du 5 avril au 25 mai 2012. Animé par le centre expert Randstad métallurgie, chaudronnerie et soudure (MCS), le championnat fera étape dans 18 villes en France et sera rythmé par des séances de job-dating