le 20 mai 2020
Retour au travail en toute sécurité : 100 mesures et un guide pratique pour aider les organisations

Alors que les gouvernements définissent les conditions préalables à l’échelle nationale pour lever progressivement le confinement, tous les acteurs économiques  mettent en place des protocoles pour accompagner la reprise de l’activité. 

L’Alliance, formée par les acteurs du secteur RH, s’est mobilisée pour apporter une contribution concrète et aider ainsi les organisations à relever le défi imposé par la “nouvelle normalité”.

Un guide pratique pour un redémarrage en toute sécurité.

L’Alliance a étudié les protocoles en matière de santé et de sécurité dans 5 secteurs d’activité au sein de 13 pays. Le groupe Randstad France met aujourd’hui à disposition, en accès libre, un guide qui rassemble les meilleures pratiques en matière de santé et sécurité au travail. Cette contribution a pour objectif de permettre aux organisations de tous types et de toutes tailles d’utiliser l’ensemble de ces données. Elles pourront identifier et appliquer les mesures facilitant un redémarrage en toute sécurité.

Ce guide est destiné à partager des enseignements et à fournir des conseils pratiques sur la gestion d’un redémarrage durable des entreprises.

Télécharger le guide pratique (en anglais)

 

Quatre enseignements clés pour le retour au travail 

Le travail de recherche et d’analyse de l’Alliance permet de mettre en avant quatre enseignements essentiels à un retour au travail en toute sécurité. 

  • Des protocoles en matière de santé et d’hygiène doivent être élaborés ou mis à jour pour refléter la “nouvelle réalité” basée sur la distanciation sociale. Il faut les communiquer clairement aux collaborateurs pour permettre un retour en toute sécurité sur le lieu de travail.
  • La plupart des mesures de santé et d’hygiène identifiées peuvent être appliquées à toutes les industries et tous les pays. Plus précisément, l’Alliance a identifié plus de 400 mesures sur le lieu de travail, dont 300 sont dupliquées à travers les pays et les secteurs étudiés. Sur les 100 autres, 88 concernent toutes les industries et 66 concernent tous les pays. 
  • C’est grâce à une combinaison de mesures physiques, administratives et organisationnelles que l’on pourra assurer la sécurité des activités dans la plupart des entreprises.
  • Les conditions du succès reposent sur l’agilité et la collaboration : 
    • une collaboration sans précédent entre divers groupes d’acteurs pour préparer, approuver et appliquer des protocoles, 
    • une approche par les risques associée à un plan agile pour s’adapter aux changements de réglementation, 
    • un partage large et rapide des meilleures pratiques identifiées

Des protocoles fondés sur les meilleures pratiques.

Pour aller plus loin, Le groupe Randstad met également ligne le “Best Practice Health and Safety Protocols” qui regroupe plus de 100 mesures. Elles permettent de compléter les protocoles spécifiques à un pays ou à un secteur. Les fédérations professionnelles, les syndicats, les employeurs, les gouvernements, les autorités sanitaires peuvent contribuer à l’élaboration de ces protocoles.

Télécharger la liste des 100 mesures (en anglais)

Avec ces éléments, les acteurs RH veulent accompagner les entreprises et les gouvernements et les aider à s’adapter à la “nouvelle normalité”. Le secteur du travail intérimaire, en tant que plus grand employeur privé dans le monde, s’appuie sur un savoir-faire international pour partager ces mesures adoptées dans le contexte de l’épidémie de coronavirus.